Le caractère fétiche dans la musique

À propos

Parmi tous ses ouvrages, Adorno attachait la plus grande importance à ce texte-ci, qui résume à lui seul toutes ses thèses sur le processus moderne qui fait de l'art une simple marchandise. En appliquant ses idées à la musique, Adorno en cerne les difficultés actuelles.
Omniprésente, la musique est devenue une marchandise et nous prive de la faculté d'écoute, indispensable à l'appréciation esthétique. Réputée éthérée, au-delà des choses matérielles, la musique est devenue le véhicule de la publicité. L'élève d'Alban Berg plaide pour une écoute désintéressée et exclusive. Un texte dérangeant, parfois provocateur, au croisement de la philosophie, de la sociologie et de la musicologie.



Rayons : Arts et spectacles > Musique > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9791030413045

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    94 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Theodor Wiesengrund Adorno

Philosophe, sociologue et musicologue allemand, Theodor W. Adorno
(1903-1969) soutient en 1923 une thèse sur Husserl à l'université de Francfort puis devient l'élève à Vienne du musicien Alban Berg. En 1938, il rejoint Horkheimer à l'Institut de recherche sociale de New York. De retour en Allemagne en 1949, il enchaîne les publications sur la musique et, plus largement, sur la consommation culturelle à l'ère indusrielle. Il laisse inachevée sa Théorie esthétique, parue à titre posthume, en 1970.

empty