Art & Histoire des jardins

  • L'Angleterre des jardins Nouv.

    Force est de constater, à part peut-être pour quelques chauvins exaspérés par le « English first », que la référence mondiale des jardins se trouve de l'autre côté de la Manche. Les Anglais en sont les premiers convaincus et leur climat doux et humide n'y est pas tout à fait étranger.

    Francis Peeters, historien de l'art, conférencier spécialisé dans l'art asiatique et journaliste, nous présente les jardins qui ont fait l'histoire de l'Angleterre. Parce que le jardin n'est pas qu'une affaire de style et que le contexte social et politique joue un rôle déterminant dans son élaboration, situer le jardin anglais dans l'époque qui l'a modelé permet de le comprendre et de mieux l'apprécier.

    Ce livre dépeint avec moult anecdotes la petite et la grande histoire de ces lieux que beaucoup connaissent par le brouhaha médiatique qui les encense mais qui n'appréhende pas toujours les éléments déterminants qui nous les font apprécier mieux encore. Quelle histoire se cache derrière leurs murs ? Quelle était la personnalité de leur créateur ? Et souvent, les idées reçues communément admises tombent !

  • L'oeuvre de Le Nôtre peut être un formidable moteur pour réinventer le monde. Ce livre la questionne à l'aune de l'écologie, de l'aménagement du territoire et de notre rapport à l'histoire et à la nature.

  • Installer un fil de cuivre dans les tomates pour les rendre résistantes aux maladies, confectionner une potion de bière et de sucre pour éloigner les limaces, utiliser du bicarbonate sur les fraises pour détruire les champignons... Ce livre rassemble toutes les recettes et les trucs et astuces d'antan, naturels, et qui ont fait leurs preuves, pour réussir et entretenir son jardin et son potager !
    * Les techniques de jardinage de grand-papa : la rotation des cultures, les engrais verts, les purins, les fumures et les engrais organiques, les bonnes associations de plantes...
    * Réussir ses cultures au potager : avoir des salades presque toute l'année, rendre ses fruitiers résistants aux maladies, appliquer les bonnes astuces pour avoir de beaux choux...
    * Comment grand-papa protégeait son jardin : utiliser la cendre de bois, lutter contre la piéride du chou, les taupes, les fourmis, les hannetons, la pourriture grise et le perce-oreille... Utiliser les plantes répulsives contre les parasites et connaître les plantes amies, confectionner des recettes de purins, d'insecticides...
    * Grand-papa est un malin : les trucs et astuces pour faire ses graines, cultiver les plantes santé, jardiner avec la lune, faire appel au hérisson pour nettoyer...

  • Les jardins de Weleda

    Collectif

    • Rouergue
    • 3 Février 2021

    Un parcours en images au coeur des jardins écologiques et biodynamiques de Weleda, précurseur de la cosmétique naturelle et bio depuis 1921, à la rencontre des hommes et des femmes qui travaillent la terre pour soigner l'être humain tout en préservant l'environnement et la biodiversité.

  • En 2004, le ministère de la Culture a créé le label « Jardin remarquable ». Il distingue des jardins et des parcs, publics ou privés, présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique. Six critères régissent l'attribution du label : la composition, l'intégration dans le site et la qualité des abords, la présence d'éléments remarquables, l'intérêt botanique, l'intérêt historiques pour les jardins anciens et la qualité de l'entretien. Aujourd'hui, 450 parcs et jardins sont labellisés en France.

    Ce guide est la première publication qui rassemble les jardins d'Île-de-France labellisés et invite à de belles promenades à travers les 40 jardins de la région, dont les plus célèbres comme le domaine national de Versailles dans les Yvelines ou le jardin du Palais-Royal à Paris ou de plus méconnus comme la Vallée aux Loups à Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, la Roseraie du Val-de-Marne à l'Haye-les-Roses ou encore le domaine de Segrez dans l'Essonne.

  • Le jardin japonais

    Sophie Walker

    • Phaidon
    • 2 Novembre 2017

    Cette étude très complète de l'art du jardin japonais prend en compte plus de 800 ans d'histoire de ce genre. Écrivaine et paysagiste, Sophie Walker apporte un éclairage nouveau, grâce à un ensemble de textes et à la présentation de plus de 100 jardins, allant de ceux des anciens sanctuaires shinto aux jardins zen contemporains, en passant par les jardins impériaux. Des artistes, des architectes et d'autres spécialistes de premier plan livrent également leurs points de vue.

    Une étude exhaustive du jardin japonais, de ses principes et de la philosophie qui en a inspiré la conception.
    - Explore l'infl uence qu'a toujours exercée le jardin japonais, ainsi que les éléments clés de sa conception, tels le chemin, les notions esthétiques de wabi sabi et de mitate, le bouddhisme zen et la poésie des plantes.
    - Un ouvrage illustré de photographies récentes et d'images inédites de créateurs renommés, tels Yves Klein, Isamu Nobuchi et Dan Pearson.
    - Des textes d'artistes, d'architectes et d'essayistes importants donnant une vision nouvelle du jardin japonais et de son infl uence.
    - La présence d'un appendice de plantes japonaises illustré.

  • La visite de Katsura, villa impériale, est réduite à un circuit qui se parcourt en moins d'une heure. On en ressort étonné, éberlué, ébloui... et terriblement frustré. Restent les images intenses que notre oeil aura captées, dans le saisissement de l'instant qui fuit sans recours.

    Au milieu de son jardin et des quatre pavillons de thé qui bordent l'étang central, édifiée au XVIIe siècle par le prince Toshihito, sur le bord de la rivière qui baigne Kyoto, Katsura demeure l'image du raffinement. Lieu idéal, dit-on, d'où l'on peut contempler la lune...
    La réinterprétation de cette architecture si particulière par les architectes du mouvement moderne, au début du XXe siècle, a engendré nombre de quiproquos.
    Il faut aujourd'hui le talent et la sensibilité de Philippe Bonnin pour nous faire entrer dans la vérité d'une oeuvre mythique, et éclairer l'énigme.
    Avec de nombreuses photos et illustrations.

  • Louis Benech est venu au jardin par amour des plantes. Après des études de droit, il part travailler en Angleterre comme ouvrier horticole dans les célèbres pépinières Hillier. Passionné par ce qu'il y apprend, il rentre en France et devient jardinier dans une propriété privée de Normandie. En 1985, il entame sa carrière de paysagiste. Cinq ans plus tard, il est chargé, avec Pascal Cribier et François Roubaud, du réaménagement de la partie ancienne du jardin des Tuileries.
    Il est lancé. Depuis, il a conçu et réalisé plus de 400 projets, publics et privés. De la Corée au Panama, au Canada, aux Etats-Unis, en Grèce ou au Maroc. Travaillant essentiellement pour des particuliers, il a également eu comme commanditaires de grandes entreprises telles qu'Axa, Hermès ou Suez. Il a aussi travaillé sur de nombreux jardins établis comme les jardins de l'Elysée, du Quai d'Orsay, le Palais d'Achilleion à Corfou, le domaine de Chaumont-sur-Loire.
    On lui a aussi récemment confié la promenade paysagère du quadrilatère des Archives Nationales à Paris et a réalisé pour le Château de Versailles l'aménagement paysager du Bosquet du Théâtre d'Eau. Pour chacune de ses réalisations Louis Benech s'attache à créer une véritable harmonie entre le projet paysager et l'environnement architectural ou naturel du site. Idéalement, il souhaiterait qu'on ne devine pas qu'il y est intervenu...
    Une attention particulière est portée sur la façon la plus économique de garantir la pérennité de ses jardins. L'éditeur et le journaliste Eric Jansen ont imaginé un ouvrage élégant et accessible afin de rendre compte de ce travail tout en délicatesse.

  • L'ouvrage, après une introduction pédagogique sur les jardins zen et les composants végétaux et minéraux, est complété par trente réalisations de superficies et d'affectations diverses. Largement détaillées, illustrées et, pour chacune, complétées par un plan accompagné d'une liste précise des fournitures. Ce sont autant de suggestions qui s'adressent aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels et qui peuvent être reproduites entièrement ou en partie pour des réalisations personnelles.

  • C'est l'histoire d'un jardin comme il en existe tant en France. Pourtant, ce jardin est spécial. Blotti au creux de l'Aubrac, dans un écrin naturel aux couleurs de sienne, il domine le lac de Soulages. Ici se côtoient le cresson de Para, l'épazote, le tomatillo du Mexique, l'hémérocalle, le shiso et autres rau-ram. Des espèces d'ici et d'ailleurs aux spécificités organoleptiques étonnantes.
    Bienvenue dans le jardin personnel de la famille Bras.
    Michel l'a créé, en même temps que son restaurant, Le Suquet, aujourd'hui de renommée mondiale. Il l'entretient et le cultive, permettant à Sébastien, son fils désormais aux manettes du restaurant, de créer en permanence une cuisine aux saveurs surprenantes, incomparables, naturelles, de saison...

    Découvrez tous les secrets de cette famille hors du commun :
    - L'origine de leur cuisine végétale, son évolution avec l'expérience, l'importance de leur jardin.
    - Ce jardin personnel, une histoire sur plusieurs générations, le plaisir d'être au jardin, les voyages...
    - La grâce du végétal : les végétaux cultivés, ceux du terroir, les exotiques...
    - Leur utilisation en cuisine : comment les cultiver, l'art de la cueillette, leur place en cuisine, les bonnes associations.

  • Alors que la demande de nature dans un monde de plus en plus urbanisé se double d'une prise de conscience des menaces qui pèsent aujourd'hui sur les écosystèmes, l'auteur réunit ici une centaine de textes permettant de porter un regard renouvelé sur l'art des jardins et le paysage. Une telle anthologie interroge un art qui s'estime le plus universel. De l'idée de paradis aux théories modernes du paysage, nombreux sont ceux qui ont tenté de décrire ou de définir tant la nature que le jardin idéal en soulevant autant de questions essentielles : celle de la nature primitive ou artificielle, de son rapport à la culture et au politique, de la création du Beau et du statut qui lui est accordé.
    Convoquant Virgile, Boccace, De Serres, La Quintinie, Temple, Rousseau, Girardin, Olmsted, André, Jekyll, Burle-Marx, Page, Mumford, McHarg, Debord, Finlay, Lassus, Tschumi, Clément, Courajoud, Latz, Berque et nombre d'autres penseurs - parfois traduits pour la première fois - l'ouvrage offre une anthologie riche et savante de l'Antiquité à nos jours. Chaque grand cycle temporel est introduit par une synthèse qui propose un état des lieux érudit s'employant à traquer les évolutions au sein des conceptions et doctrines occidentales.

  • Si les châteaux de la Loire sont célèbres pour leur architecture, les écrins de verdure qui les entourent ne pas moins majestueux que les pierres qu'ils abritent. Les châteaux eux-mêmes misent de plus en plus sur leurs jardins et investissent de grands moyens pour les faire revivre aujourd'hui comme au temps de leur splendeur. La preuve avec ce livre aux photos époustouflantes, dont certaines prises par drones, transcrivent à merveille la magie des lieux.

  • Quand la passion du jardin confine à la ruine...Ce beau livre donne à voir de somptueuses créations qui ont fini par ruiner leurs (heureux) propriétaires.

    Alors que la sagesse populaire professe que la meilleure façon de se ruiner consiste à passer ses soirées au casino, le lecteur apprendra que pour se ruiner en toute simplicité, rien de tel que de créer un jardin ou un parc, d'y lancer quelques ponts entre les rives d'un cours d'eau creusé pour l'occasion, d'y planter les arbres les plus rares et d'orner le tout d'une profusion de plantes et de fleurs les plus recherchées.

    Chers jardins présente 10 exemples de créateurs de jardins qui y ont englouti une bonne partie de leur fortune, quand ce ne fut pas beaucoup plus. Du XVIIe siècle à nos jours, on se plonge dans la folie tulipomania, la boulimie des fabriques à la française, et plus récemment, la résurrection du jardin du Champ de Bataille par Jacques Garcia. Il est un point commun que l'on retrouve chez tous ces passionnés, l'observance d'une règle d'or qui s'énonce bien simplement : ne jamais résister à la tentation !

  • Le jardin de Giverny est connu et réputé mondialement pour avoir servi de modèle et d'inspiration au peintre impressionniste Claude Monet. C'est aussi une oeuvre d'art vivante qui évolue et se renouvelle chaque année, avec des différences subtiles et une adaptation constante des choix de variétés tout en gardant l'esprit des lieux.

  • La Belgique possède une grande tradition jardinière : des jardins XVIIIe, comme celui du flamboyant Prince de Ligne à Beloeil, aux jardins très contemporains du quartier de Kanaal à Anvers, en passant par les créations de paysagistes de renommée internationale comme René Pechère ou Jacques Wirtz, ou encore les fameux arboretums de Kalmthout et de Wespelaar et leurs collections botaniques incomparables.

    César Garçon s'est livré à un travail de plus de 2 ans pour traquer les plus belles lumières et capturer des images inédites des 30 jardins parmi les plus beaux et les plus représentatifs du pays. Les textes de Donatienne de Séjournet, passionnée de jardins et historienne, permettent de les replacer dans leur contexte historique, culturel et botanique.
    />

  • En s'appuyant sur une iconographie riche et souvent inédite, Philippe Prévôt retrace toute l'évolution des jardins, depuis les mythiques jardins de Babylone jusqu'aux jardins verticaux de Patrick Blanc.

  • Bien au-delà des simples effets de neige et de givre, ce livre se consacre aux jardins qui ont été intentionnellement créés pour être beaux et colorés en plein coeur de l'hiver. Depuis 2007, Cédric Pollet parcourt la France et l'Angleterre à la recherche de ces plus beaux jardins d'hiver. Voici les 20 jardins d'exception et les compositions les plus réussies qu'il a découvert: autant d'idées séduisantes qui inciteront les jardiniers à "peindre" leur jardin et à réinventer cette saison hivernale si souvent délaissée.

  • Première traduction française du précis sur l'art des jardins de Jorn de Précy, une des voix les plus énigmatiques et originales de l'Angleterre victorienne.
    A la fois traité fondateur, manifeste existentiel et réflexion sur le rapport de l'homme à la nature qui préfigure les théories contemporaines de l'«écologie profonde», cet essai rappelle que jardiner est avant tout une façon d'être au monde. Mais il affirme également que le jardin est devenu un lieu de résistance, en rupture avec la société de masse dominée par l'économie. Qui est Jorn de Précy ? On sait peu de choses sur cet Islandais mystérieux et solitaire, né en 1837.
    Il aurait quitté très jeune son pays pour visiter l'Italie et la France, et plus précisément leurs célèbres jardins. Il se serait ensuite établi en Angleterre, pour façonner patiemment, durant près d'un demi-siècle, son célèbre « jardin sauvage» de Greystone. En 1912, à la fin de sa vie, il rédige ce précis, qui est bien davantage une réflexion sur le rapport de l'homme à la nature et une biographie jardinière qu'un traité technique.
    Il y expose ses idées sur les jardins mais aussi ses observations sur les mutations sociales d'une époque où se manifestaient les prémisses de la modernité : la perte du spirituel, le matérialisme triomphant, l'urbanisation et la dégradation des paysages. Au fil d'un récit où le lecteur voit défiler les grands jardins de l'époque, des jardiniers et des philosophes amis de l'auteur, Précy laisse apparaître peu à peu sa vision du monde : comment renouer avec la nature, comment comprendre et respecter l'esprit d'un lieu, comment, pour citer Hölderlin, «habiter le monde en poète».
    Chez Jorn de Précy, le jardin devient un espace propre à sauver l'homme des fléaux modernes, seul apte à le ressourcer et à lui faire prendre conscience du fait qu'il appartient à cette Nature qu'il prétend dominer. Tour à tour badin, mélancolique, ironique, féroce et touchant, ce texte frappe par sa stupéfiante actualité. Les idées de Jorn de Précy parlent de notre monde contemporain et semblent paradoxalement très en avance sur leur temps : la solitude de l'homme-masse, la prolifération des «non-lieux», le nomadisme de l'individu moderne. En matière de jardins, Précy semble anticiper sur les pratiques «écologiques» d'aujourd'hui, de même que sa conception du wild garden préfigure des théories contemporaines comme le «jardin en mouvement» ou le «jardin planétaire» de Gilles Clément.
    Depuis sa sortie en 1912, ce court et brillant essai circule presque clandestinement en Angleterre. Aujourd'hui plus que jamais, il indique le chemin d'un nouveau rapport au monde dont le jardin serait le modèle politique, poétique et existentiel. Faut-il s'étonner que ce texte soit resté méconnu en France jusqu'à nos jours ? Sans doute. A moins que son «traducteur», fin connaisseur de l'art des jardins anglais du xixe siècle, n'en soit le véritable auteur

  • Quoi de commun entre ces trois auteurs ? Leur amour des jardins, qu'ils veulent défendre et promouvoir. Chacun raconte, dans un beau texte, très personnel, la relation qu'il entretient avec le jardin.
    Pour Michael Lonsdale, le jardin renvoie à l'enfance, à certains films tournés en Angleterre, à la méditation autour de figures chrétiennes telles que sainte Thérèse ou François d'Assise. Il évoque pour Jean-Marie Pelt un grand-père merveilleux qui le lui a fait découvrir et qui l'a conduit à la recherche scientifique et la découverte de l'écologie. Il voit dans le jardinier celui qui sait faire vivre ensemble les plantes qui s'aiment. Pour Gilles Clément, le jardin est un espace d'expression, de contestation, de remise en cause de la société de consommation.

  • Ce livre raconte l'histoire d'un territoire emblématique de la Côte d'Azur. Par le jardin que Gilles Clément y a conçu, le Domaine du Rayol est désormais relié aux Méditerranées du monde. Il offre des paysages qui existent aux Canaries, au Chili, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Afrique du Sud, partout où le climat méditerranéen impose sa marque. Ce jardin constitue un outil de découverte de la nature, qui permet de comprendre l'eau rare et brutale, le feu sans cesse menaçant, la présence humaine tantôt prometteuse, tantôt destructrice. Publié à l'occasion des trente ans de l'acquisition du Rayol par le Conservatoire du littoral, ce beau livre, richement illustré, parcourt les cent ans de la vie du domaine, et, ce faisant, esquisse un avenir possible pour le littoral méditerranéen.

  • Suivre le plus long fleuve de France est un excellent itinéraire pour quiconque s'intéresse aux paysages et aux jardins. La trentaine de jardins présentée dans cet ouvrage, à travers une déambulation aussi savante que poétique, illustre un dialogue ininterrompu entre les monuments et les paysages du Val de Loire. Du plus grandiose au plus simple, du plus régulier au plus désordonné, ils offrent un aperçu de lieux qui témoignent de l'histoire exceptionnelle d'un territoire inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

  • Le fuzei ou la beauté mélancolique des choses.

    Voilà plus de 10 ans que Claude Lefèvre sillonne le Japon, pour photographier les jardins les plus remarquables.
    En dehors des sentiers battus, il nous fait découvrir d'extraordinaires jardins, peu connus, voire inconnus des Japonais eux-mêmes.
    Claude Lefèvre porte sur ces jardins un regard poétique très singulier qui vise à en restituer la spiritualité, l'harmonie et la beauté, en un mot, le fuzei.

    "J'aime cette discrétion où l'essentiel est souvent sous-entendu, suggéré, plutôt qu'explicite. Discrétion, pudeur, telle est l'attitude du poète de haïku que chacun peut partager et que je retrouve dans l'art de Claude Lefèvre qui se contente de donner à voir sans prétendre interférer avec le regard des autres."

empty