LGBT

  • Pédale !

    ,

    "Pédale ! ", c'est le verbe pédaler à l'impératif, une injonction faite à soi-même d'avancer pour ne pas tomber. "Pédale ! ", c'est aussi une insulte facile qui met une étiquette sur une différence montrée du doigt et moquée. "Pédale ! ", c'est maintenant un roman graphique qui aborde la difficulté de se situer dans une société où les modèles amoureux sont hétéronormés. Dans ce récit autobiographique, Ludovic Piétu aborde sa quête d'identité sexuelle avec transparence : ses questions d'enfant, ses inquiétudes d'ado, ses mensonges de jeune adulte...
    Puis enfin son coming-out, ce saut dans le vide, angoissant et libérateur, où tout bascule et à partir duquel il n'aura plus à mentir... Mais où tout reste à re-construire. Vingt ans après, Ludovic Piétu revient avec un oeil amusé et bienveillant sur son parcours. A la fois personnel et universel, ce premier album d'auteur s'adresse à tous ceux qui se sont un jour sentis incompris, en décalage avec la normalité que l'on n'apprend pas à remettre en cause en premier lieu.
    La sensibilité du propos est sublimée par le dessin de Jika qui adoucit la rudesse des situations et illumine ce témoignage authentique et sans filtre.

  • Tant qu'il le faudra t.2 Nouv.

    Tant qu'il le faudra t.2

    Cordélia

    • Akata
    • 23 Septembre 2021

    Les fêtes de fin d'année s'achèvent et les membres de HoMag vont avoir du pain sur la planche ! En effet, la soirée anniversaire approche à grands pas et va leur demander beaucoup de préparatifs. Hélas, tous n'ont pas le coeur à l'ouvrage : Harry est tiraillé entre son envie de vivre une nouvelle histoire d'amour et sa peur d'être blessé. Romane va devoir affronter une épreuve tant redoutée. Pour Min-Jae, HoMag n'est pas toujours une priorité. Léo, quant à lui, a bien du mal à se faire accepter en tant que président légitime de l'association. Entre amour, études, travail et autres réalités du quotidien, la vie n'est pas toujours simple, pour celles et ceux qui ne rentrent pas dans le moule d'une société trop formatée. Suivez leurs vies, leurs errances, leurs luttes, durant toute une année scolaire, à travers un récit choral aussi ambitieux que stimulant.

  • J'ai peur des hommes

    Vivek Shraya

    Vivek Shraya a des raisons d'avoir peur des hommes. Tout cela a commencé lorsque, enfant, on la maltraitait parce qu'elle n'était pas assez garçon; cela s'est poursuivi lorsque, adulte, on l'a punie parce qu'elle n'était pas assez femme, ou parce qu'elle en était une tout simplement. Pour Shraya, il n'y a pas d'échappatoire, que des stratégies de survie, de la performance forcée de la virilité de sa vie d'avant aux contraintes quotidiennes que lui imposent aujourd'hui sa vie de femme trans, cible de toutes les cruautés, les humiliations, les déconsidérations. Dans une écriture franche et bouleversante, elle livre un témoignage lucide sur le fil qui relie la masculinité toxique, la misogynie, l'homophobie et la transphobie.

    J'ai peur des hommes, paru chez Penguin Random House en 2018, a été nommé Meilleur livre par The Globe and Mail, Bitch Magazine, Indigo, Audible, CBC, Apple, le Writers' Trust of Canada et la Brooklyn Public Library.

  • Le souvenir d'une amitié absolue et pourtant étiolée de l'enfance, le retour pour arpenter et confronter le territoire familial, l'apprentissage et l'éveil d'un corps ralenti, au dos longtemps objet médical. Trois temps racontent les recoins du placard, celui dans lequel on enferme les trans, les queers, les anormales. Ils sont écrits par la haine, la violence, la pauvreté, la prison, l'hégémonie, mais à cela y répondent l'impitoyable poésie du corps, le lien organique et sensible au sol, la mémoire locale et rurale, la tendresse et la force du devenir, le rire et la rage de se tenir debout.
    Car Luz Volckmann le rappelle : "le placard nous réduit. Or, j'ai l'orgueil du peuple des géants".

  • 28 jours

    L. Bigorra

    28 jours est le premier roman d´un écrivant pédé fabriqué à la fin des années 2010 au moment où il prend un traitement post-exposition VIH. Ce texte explore les sexualités pédées, la question du Sida, de la vie urbaine, du sexe, de l´assimilation des minorités dans le monde contemporain à l´ère post-sida en Occident dans un style romanesque brut, sans cesse à la limite de la poésie. 28 Jours ouvre un cycle d´écriture contemporaine et collective (L. Juniper, L. Bertrand...) portée par les éditions Terrasses en 2021.
    "Cette euphorie post-orgasme, on la vole à la misère, on la nique un peu au destin. On y croit à la chance, roulette russe et balle logée dans une autre chambre. Barillet graissé, je souris comme si jamais je ne mourrais. Je ris tout seul, Paris plus belle ville du monde, je suis le plus bel humain du monde, un peu de sperme collé dans la barbe, mon talisman."

  • Outrages

    Tal Piterbraut

    Une femme, infirmière en psychiatrie, est sur le chemin menant au quartier de son enfance et à une famille qu'elle n'a pas vue depuis des années. Au mouvement lent de la marche s'entrelace un trajet mental chargé du quotidien passé et présent, de sensations du corps en éveil et d'errances fébriles.

    Dans ce qui la fait avancer, il y a l'autre espace de sa vie, celui de la lesbianité qu'elle pense et raconte. Pas de confrontation, de retrouvailles ou de retour, mais un roman de passage et d'insoumission où le coming-out n'est ni l'enjeu ni le dénouement. S'y mêlent alors l'histoire familiale, la violence de l'inceste et la mémoire juive. Et contre la honte et le silence se dresse l'outrage.

  • Les parcours de santé des personnes LGBT s'inscrivent dans des expériences et des représentations particulières. De grandes fresques marquent ainsi nos imaginaires. Celle du VIH/sida en fait évidemment partie. D'Hervé Guibert à 120 battements par minute, c'est l'image du corps maltraité, abandonné, rejeté qui ressurgit. C'est aussi l'image du corps anormal, indocile, pathologique, qui rejaillit dans de nombreux écrits et représentations cinématographiques ou télévisuelles autour des transidentités. Corps suspectés, corps niés, corps incriminés, corps négligés, corps psychiatrisés, corps abimés : et si les corps des personnes LGBTIQ devenaient aussi des corps soignés ? Des corps dont on prend soin. Des corps sur lesquels on se penche, non pour les objectifier, en faire des cas d'étude, des diagnostics, mais pour les accompagner ? À travers les questions de cancérologie, de relation au corps, de santé scolaire ou la notion du vieillir, ce livre ouvre de nouveaux horizons de santé pour les minorités de genre et de sexualité.

  • Un jour, en terrasse d'un bar queer, Lucien Fradin découvre l'existence d'un carton au contenu insolite?: des dizaines de réponses à une petite annonce passée dans Gai Internationnal en 1984. Autant de façons de se présenter et de séduire, de dire sa réalité, son intimité, ses désirs. Le metteur en scène et interprète lillois a alors l'idée d'une galerie de portraits. Des gays qui parlent des gays. Il y mêlera sa propre histoire, des témoignages, des romans, des chansons, des films.

    «?Ce qui m'intéresse, c'est de multiplier les sources, de convoquer suffisamment de paroles et points de vue, pour se dire : peut-être que là, ça commence à ressembler à quelque chose qui pourrait définir la communauté gay.?»

  • Femelles

    Andrea Long Chu

    « Tout le monde est femelle, et tout le monde déteste ça ». C'est par ces mots que débute le manifeste d'Andréa Long Chu, tour à tour compte-rendu de sa réassignation de genre, histoire du féminisme occidental, radiographie de la manosphère étasunienne, lecture à contre-emploi de la vulgate freudienne et réflexion sur l'Internet 2.0, pornographie de niche incluse. Au centre du texte, une conviction à même de bouleverser les fondations de notre politique des genres : être femelle tient moins de l'état de fait biologique que d'une infirmité de nature existentielle dont nous sommes tous victimes, les hommes, les femmes et tous les autres aussi.

  • Que la "métallurgie" n'effraie plus ceux que le feu et le métal fascinent. Le temps est enfin advenu de réhabiliter cet artisanat millénaire de la fabrication du fer qui s'était éteint en occident. Les vicissitudes de notre époque réactualisent notre mémoire collective. Les auteurs de cet ouvrage sont les acteurs de la résurgence d'un artisanat noble et modeste, accessible et mystérieux, rustique et raffiné, en un mot l'art du féron dont ils nous transmettent ici la pratique.

  • Transgenre, genre fl uide, non binaire, quelle réalité se cache derrière ces mots ? Qu'en dit la Bible ? Comment l'Évangile peut-il annoncer une bonne nouvelle pour quelqu'un qui souffre de dysphorie de genre ?
    Andrew Walker écrit sur un ton compréhensif et chaleureux.
    Avec fi délité et sagesse, il encourage l'Église à comprendre l'enseignement biblique sur l'identité de genre. Une ressource incontournable pour aborder avec tact et amour l'un des sujets les plus sensibles de notre époque.

  • L'amour rêche

    Valérie Dureuil

    Judith et Émilie se sont rencontrées lors d'une soirée étudiante. Une quinzaine d'années plus tard, tout semble leur sourire : vie professionnelle florissante, jolie maison, charmant bambin... Un faux pas déstabilise soudain cet univers. L'heure de la remise en question va alors sonner, les malentendus et les non-dits s'imposer dans le décor. Auront-ils raison du tableau idyllique ?

  • Âdem

    Niyazi Zorlu

    C'est un amour fou. L'amour fou d'un homme pour Âdem. Une histoire déclinée en huit récits qui nous font traverser une Istanbul menaçante à travers leurs regards éperdus d'inquiétude et de passion. De leur nid d'amour à l'Othel Alfa, du quartier interlope d'Aksaray à des cauchemars et des souvenirs perdus entre réalité et fiction, ils trimbalent leurs désirs, leurs pulsions, leurs peurs, leurs violences, vivant et consumant leur amour à cent à l'heure au mépris d'une ville qui ne leur veut que du mal. Avec Âdem, Niyazi Zorlu nous offre à la fois la radiographie d'un amour gay vécu dans la mégapole de la Turquie d'aujourd'hui et une plongée au plus intime de l'âme amoureuse. Sans auto-censure ni complaisance, il taille à vif avec sa langue survoltée dans le corps du récit d'une passion condamnée à la marginalité.

  • Réédition de ce numéro du magazine humoristique le Rire de 1932 consacré aux lesbiennes.

  • Si Sappho peut fournir un fil conducteur à la lecture des Tendres Épigrammes de Cydno (1911), c'est aussi à la lumière des Chansons de Bilitis qu'il faut aborder cet aimable pastiche traversé ici et là d'images et de tournures que l'on aurait pu trouver dans la bouche de la lyricine imaginée par Pierre Louÿs. Les Tendres Épigrammes de Cydno la Lesbienne se présentent comme un hommage rendu à deux icônes de l'homosexualité féminine : Sappho et Bilitis.

  • Il y a sophie et élisabeth qui emménagent dans un nouvel appartement, céline et françois, leurs voisins, et leur fils lucas, carole, la drh dans le placard, plutôt volage, claude et marie-claire, toutes deux adeptes de l'amour libre, sebastian, le flamboyant argentin et christophe, patron de la librairie le petit livre rose, anna, la jeune étudiante, chloé la stagiaire, laura.
    Tout ce petit monde s'attire et se fuit, virevolte et se croise, dans l'ambiance chaleureuse d'un paris estival, tissant ainsi une chronique très gaie, fidèle à l'air du temps, légère et débridée.

  • Effet secondaire

    Cécile Dumas

    Le soir où Anita a croisé le regard de la jeune Emilie, elle s'est dit que ce pourrait être le début d'une histoire prometteuse.
    II suffirait de se laisser guider par ses sentiments. Mais le passé est parfois tenace et le souvenir de Michèle toujours présent. Alors, quand le sourire de ce bel amour interrompu réapparaît, l'indécision s'impose. Auprès de laquelle de ces femmes Anita ira-t-elle chercher le bonheur auquel elle aspire tant ?.

  • Imaginez Ouranos, une mégapole futuriste, suffoquant sous la pollution, et une femme politique machiavélique, prête à tout pour asseoir son pouvoir. Ajoutez une cargaison de plantes dépolluantes dont les vertus vont être dévoyées et prenez au piège de la machination, Soann, une jeune femme intrépide et perspicace. Faites-lui croiser le chemin de l'énigmatique et séduisante Aléna et laissez-les remonter ensemble le fil d'Ariane qui va leur permettre d'épargner à la cité la tyrannie et l'asphyxie. Ouranos serait alors sauvée.

  • Maintenant installée depuis quelque temps à Los Angeles, où elle a rejoint l'agence d'investigation léguée par son père, Kylie Kendall a bien l'intention de devenir une vraie détective privée et ce, quoi qu'en pense Ariana, sa séduisante associée.
    L'occasion de mener sa première enquête va finalement se présenter lorsque Alf et Chicka Hartnidge, créateurs de l'émission pour enfants, La Bande à Sydney, viennent la solliciter personnellement afin de découvrir qui importe frauduleusement des opales à l'intérieur des peluches de leurs personnages.
    Pour ce faire, Kylie va alors devoir démêler l'écheveau dans lequel les deux Australiens se sont empêtrés en s'acoquinant avec un studio de cinéma, faire-valoir d'une église new age.Et qui sait, un succès dans cette affaire contribuerait peut-être à attendrir l'inaccessible Ariana ?

  • Jeanne est une jeune parisienne de 22 ans qui conduit son bus avec nettement plus de talent que sa vie amoureuse : quand un slow dérape jusqu'à l'étreinte impudique, tout est simple mais lorsqu'elle découvre que la troublante Zoé n'habite pas à l'adresse indiquée, l'histoire se complique. Plongé dans l'univers baroque, ludique et déjanté de ces deux jeunes femmes le lecteur vit leur histoire heure par heure sans qu'aucune prise de tête ni partie de fesse à fesse ne lui soit épargné.

  • Que se passerait-il si d'un coup de patte maléfique, le destin faisait des homosexuels les maîtres du monde ? Rêvons un peu... En 2097 Léa à 20 ans. Elle est lesbienne comme toutes les femmes de son temps et mène une existence paisible jusqu'au jour où elle rencontre Louis. Pauvre Léa, obligée de vivre son hétérosexualité en cachette, de se battre contre les idées reçues et la violence hétérophobe... Que va-t-il advenir d'elle, et de Louis ? Le XXIe siècle saura-t-il faire la place aux amours hétéroclites ?

  • Lassée de sa petite ville perdue au fin fond de l'Australie, Kylie Kendall décide d'aller voir de l'autre côté du Pacifique, à Los Angeles, ce que son père lui a légué : 51 % de l'agence d'investigation Kendall & Creeling.
    Sa venue et sa volonté de devenir détective privé contrarient sa nouvelle associée, l'attirante et énigmatique Ariana Creeling. Lorsque le Dr Deer, thérapeute des stars, vient solliciter leurs services afin d'élucider la disparition d'éléments compromettants pour ses richissimes patients, c'est l'occasion de passer à l'action. À Kylie de faire face à ce challenge et de convaincre Ariana que sa place est à ses côtés.

empty