Histoire de la BD

  • Savez-vous qu'Hokusai et les estampes sont les véritables ancêtres du manga contemporain ? Qui sont le mangaka et le tantôsha ? Ou encore savez-vous que la France est le pays qui lit le plus de mangas au monde, après le Japon ? Dans cet ouvrage accessible pour les novices comme pour les initiés, Jean-Samuel Kriegk nous présente avec précision tous les rouages de cette industrie, ses origines et évolutions, son influence dans le monde entier et en particulier en France, ainsi que ses liens avec les animations, jeux vidéo et bien sûr l'art contemporain.

  • Tezucomi n.2

    Collectif

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • Tezucomi n.1

    Collectif

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • 1952. En pleine reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, le Japon voit l'émergence du manga moderne, qui devient rapidement le loisir préféré de ses citoyens. Au fil des décennies, il se fait le témoin des angoisses et des rêves de plusieurs générations de Japonais, des heures sombres et joyeuses de leur pays.  L'histoire du manga, à la fois acteur et spectateur de son époque, est inextricablement liée à l'évolution sociale, économique, politique et culturelle du Japon. Essentiel au quotidien de ses habitants et à son PNB, le manga compte parmi les fers de lance du développement international de la troisième puissance économique mondiale en 2018.
    Comment le marché du manga a-t-il atteint le milliard d'exemplaires annuels en moins d'un demi-siècle ? Qui sont les acteurs majeurs de cette incroyable expansion ? Découvrez, au fil des pages et des années, les événements et les artistes majeurs qui ont marqué l'histoire du manga moderne dans une nouvelle édition, mise à jour et augmentée.

    69 ans. 69 portraits.  Des milliers d'histoires.

  • Art médiatique conciliant l'image et le texte, la bande dessinée est née au creuset du journal : elle a dès l'origine exploité les enjeux de l'actualité, et a très vite imaginé des personnages qui sont eux-mêmes journalistes. Le lecteur croisera ainsi dans ce livre les parcours de nombreux héros reporters connus (Tintin, Lefranc, Fantasio, Jeannette Pointu) et moins connus (Marc Dacier, Guy Lebleu et bien d'autres), il se plongera dans l'histoire mouvementée des magazines (Pilote, Vaillant, Spirou...) et il pourra saisir les multiples interactions (historiques, culturelles, professionnelles, économiques) entre la bande dessinée et la presse.
    Si la perspective retenue concerne essentiellement la BD franco-belge, elle n'est pas exclusive : deux chapitres évoquent la tradition des comics anglo-saxons qui, depuis la naissance de Superman, a elle aussi vu naître un imaginaire du journalisme particulièrement riche. Le but de cet ouvrage est par ailleurs de montrer qu'en dépit de la mort de revues comme Pilote ou Tintin, la généralisation de l'album n'a fait disparaître ni les héros reporters ni la presse de bande dessinée.
    La troisième partie envisage ainsi le succès du reportage graphique et de magazines tels que La Revue dessinée, qui témoigne de la vivacité intacte des échanges entre le journalisme et le neuvième art. Maître de conférences à l'Université de Reims, Alexis Lévrier est spécialiste de l'histoire de la presse. Il a notamment publié Le Contact et la distance. Le journalisme politique au risque de la connivence (Paris, Les Petits Matins, 2016) et, avec Adeline Wrona, Matière et esprit du journal, du Mercure galant à Twitter (Paris, Sorbonne Université Presses, 2013).
    Guillaume Pinson est professeur au Département de littérature, théâtre et cinéma de l'Université Laval. Ses recherches portent sur l'histoire de la culture médiatique et il codirige le projet Médias 19. Son dernier ouvrage s'intitule La Culture médiatique francophone en Europe et en Amérique du Nord, de 1760 à la veille de la Seconde Guerre mondiale (Québec, PUL, 2016).

  • À l'occasion des 30 ans de La Fanzinothèque, cet ouvrage présente plus de 200 fac-similés de fanzines de bande dessinée jamais réédités depuis leur création. Objet alternatif oscillant entre presse, publication auto-éditée, journal intime et tract militant, le fanzine a toujours incarné une production éditoriale et artistique singulière. Animés par la volonté de faire au mieux avec très peu de moyens, les dessinateurs de fanzines ont su inventer des objets qui ont révolutionné les arts graphiques et les codes de l'édition. Plusieurs décennies d'histoire de la bande dessinée libre sont ici racontées à travers ces objets inclassables.

    La Fanzinothèque Depuis 1989, La Fanzinothèque conserve et valorise des fanzines issus du monde entier. C'est à la fois un lieu d'archivage unique au monde, avec une collection de plus de 56 000 ouvrages, et un lieu de création contemporaine, à travers des expositions d'artistes et de micro-éditeurs, des workshops et un atelier d'impression. À travers sa collection, elle est aujourd'hui le principal messager de paroles inexplorées, riches et singulières.

  • 2017 marque la date anniversaire choisie pour célébrer les 100 ans de l'animation japonaise. Le projet de livre Un siècle d'animation japonaise arrivait donc à point nommé cette année : édité par Ynnis Éditions (éditeur des cultures de l'imaginaire, après Une année japonaise et Ghibli, les artisans du rêve) et écrit par Philippe Bunel et Matthieu Pinon (deux journalistes spécialistes de la pop culture japonaise), le titre rend hommage à cet art dans sa dimension nippone.

    L'histoire de l'animation japonaise détaillée par les auteurs se veut intergénérationnelle. Véritable rétrospective des oeuvres, des studios et des technologies qui ont marqué le 20e siècle, le livre aborde l'animation à travers les prismes de l'histoire du Japon, des évolutions sociétales et techniques.
    /> De par la qualité de son contenu et de sa maquette, Un siècle d'animation japonaise séduira les passionnés d'animation, les amateurs de culture japonaise, les curieux qui souhaitent étendre leurs connaissances sur le sujet, mais aussi les parents qui voudraient offrir à leurs enfants un ouvrage éducationnel.

    Concernant la fabrication du livre, la couverture ci-jointe n'est que provisoire vu qu'elle représentera une illustration très graphique réalisée par Thomas Romain, artiste décors français au Japon reconnu dans le milieu. Elle mettra en scène des personnages culte de l'animation japonaise.

    La maquette du livre sera moderne, épurée et colorée pour mettre en valeur les visuels autant que le texte. Elle reprendra le format et des codes graphiques d'Histoire(s) du manga moderne car le livre fera partie de la même collection chez Ynnis Editions.

  • L'oeuvre abondante et multiple d'Hergé n'avait jamais été présentée dans sa globalité. Le parti pris chronologique restitue fidèlement ce qui fut le quotidien de l'artiste, une aventure en soi. Il permet, de plus, de tisser entre les différentes productions d'Hergé des liens qui n'étaient jamais apparus jusqu'à présent: sources ou parentés d'inspiration, influences stylistiques, évolution du graphisme, rejaillissement d'un travail sur l'autre, espoirs et limites de la technique, convergences de thèmes, ruptures accidentelles ou délibérées, émergence d'un moyen d'expression.
    Le dessin d'Hergé est prioritairement mis en valeur. Le commentaire de Philippe Goddin concis, éclairant, présente les oeuvres en se nourrissant d'éléments biographiques ou documentaires. L'auteur n'a pas manqué de remonter toutes les pistes, dont certaines totalement inexplorées. Il a découvert des aspects méconnus et a retrouvé des dessins inédits ou oubliés dont beaucoup sont publiés ici pour la première fois.
    De Tintin au pays de l'or noir (1939) au Trésor de Rackham le Rouge (1943), Hergé entraîne le lecteur loin des réalités quotidiennes en cette période troublée. Dès lors, le succès de Tintin croît significativement. À côté des nouveautés, où apparaissent Haddock et Tournesol, il adapte les épisodes précédents pour la couleur, donne des prolongements variés à son oeuvre (produits dérivés, adaptations théâtrales) et l'ouvre au marché néerlandophone. À trente-six ans, maître de son art, il va modifier radicalement sa méthode de travail.

  • Troisième tome d'une série de cinq exposant l'oeuvre dessinée d'Hergé. Véritable musée de papier, cet ensemble exprime le talent multiforme et parfois inédit d'un des plus grands auteurs du XXe siècle. Ce volume commence par«L'Oreille cassée»et se termine par«Le Sceptre d'Ottokar».

  • Encyclopédie des animés t.1 : 1963-1979 Nouv.

    Cet ouvrage est le premier d'une collection de 8 livres riches en informations et analyses, à l'ambition encyclopédique. Chaque tome présentera les productions d'animation japonaise d'une période, par ordre chronologique, en commençant par Tetsuwan Atom (Astro le petit robot) de Osamu Tezuka en 1963.
    Dans chaque tome, retrouvez une fiche technique par oeuvre, avec les principaux éléments, un résumé et le contexte historique au Japon ou en France si celui-ci est pertinent. Ce sont environ 400 séries, long-métrages, ou productions spéciales (vidéo) pour 1963 à 1970. Lexique et index permettront de s'y retrouver efficacement.La publication des 8 tomes est prévue sur 2 ans, entre 2021 et 2023.

  • Premier d'une série de cinq tomes exposant l'oeuvre dessinée d'Hergé. Véritable musée de papier, cet ensemble exprimera le talent multiforme et parfois inédit d'un des plus grands auteurs du vingtième siècle.


  • Cinquième volume d'une série sur l'oeuvre dessinée d'Hergé. Présente les multiples facettes de l'artiste à travers des reproductions d'esquisses, de dessins et de coloriages originaux réalisés alors qu'il préparait la parution des«7 boules de cristal»et du«Temple du soleil». Cette période est aussi marquée par la création de l'hebdomadaire«Tintin»en 1946.


  • De la créature originelle mi-homme, mi-chauve souris créée par Bob Kane en 1939 aux évolutions développées par Neal Adams en passant par les décontractions successives de David Mazzucchelli et Frank Miller, Les Cahiers de la BD vous expliquent pourquoi Batman est un superhéros immortel.

  • Prévu en 3 tomes, cet ensemble compte raconter l'histoire mondiale de la bande dessinée et expliquer comment les trois principaux pôles mondiaux (USA, Franco-belge et Japon) se sont influencés, ont évolué parallèlement et se sont enrichis entre eux et au fil du temps. Ce tome 1 est consacré aux origines du genre et jusqu'aux débuts de la critique en France, soit jusqu'en 1966. Y sont ainsi traités, entre autres, le passage du comique au réalisme, la censure, l'apparition des phylactères, l'importance de revues comme Pilote ou Hara-Kiri en France ou Mad aux USA, etc.
    C'est aussi une réflexion sur la force, la richesse et les possibilités d'un moyen de communication unique, la bande dessinée. Ce tente est abondamment complété de citations, d'extraits d'interviews et de nombreuses sources. Il est illustré d'hommages parodiques réalisés par l'auteur et par Alain Grand (Les Enfants de la liberté chez Casterman). Chaque chapitre est introduit par une double page en bande dessinée réalisée par Pierre Klein (Péno chez Glénat).
    Le tome 2 se focalisera sur la période charnière des années soixante aux années quatre-vingt. Le tome 3 reviendra sur la période récente et les dernières évolutions.

  • Prévu en 3 tomes, cet ensemble compte raconter l'histoire mondiale de la bande dessinée, vue de France, et expliquer comment les trois principaux pôles (USA, Franco-belge et Japon) se sont in. uencés, ont évolué parallèlement et se sont enrichis entre eux et au . l du temps. Ce tome 2 est consacré au tournant des années soixante et soixante-dix, jusqu'à l'apparition des premiers romans graphiques.
    Y sont ainsi traités, les premières expérimentations graphiques des années soixante, la politisation de la bande dessinée, la place des femmes, le travail des critiques, la . oraison de revues et la naissance de nouveaux éditeurs passionnés. Cette trilogie se veut aussi une ré. exion sur la force, la richesse et les possibilités de la bande dessinée. Ce texte est abondamment complété de citations, d'extraits d'interviews et de nombreuses sources.

  • Créée par les Anglais Alan Moore et Dave Gibbons au mitan des années 1980, WATCHMEN est un jalon dans l'Histoire des super-héros. De par ses complexités narratives, la cruauté qui hante ses pages ou son jeu permanent avec le genre super-héroïque, WATCHMEN a parfois pu occulter d'autres chefs-d'oeuvre. Cette croyance nous oblige à reformuler la question :
    Qu'est-ce qui fait que WATCHMEN, plutôt que d'être la meilleure histoire de super-héros de tous les temps, est une remise à zéro des compteurs de la discipline et donne le la pour tous les romans graphiques qui suivront ? Afin de donner réponse à cette interrogation, Aurélien Lemant se demande ce qu'est une bande dessinée, à quoi peuvent servir les super-héros des deux côtés de la page imprimée, ce que ferait bien Dieu s'il débarquait sur cette Terre, et quel rôle politique le lecteur doit-il jouer en plein coeur de tout ça ?

  • 1938 : Naissance du personnage de Spirou et du Journal de Spirou au sein des Éditions Jean Dupuis, une entreprise familiale de la région de Charleroi. Qui furent les parents attentionnés qui ont porté ce petit groom espiègle et au grand coeur sur les fonds baptismaux ? Et comment ce Poulbot de Charleroi est-il devenu un personnage mythique de la bande dessinée franco-belge ?

    À l'occasion des 75 ans de Spirou, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault ont mené une véritable enquête. Recueillant les témoignages de la famille Dupuis, de leurs collaborateurs, fouillant les cartons à dessin oubliés et les agendas remisés au grenier, ils ont patiemment reconstitué cette histoire, rétablissant parfois des vérités effacées par le temps. Sous la forme de témoignages croisés, illustrés d'images inédites, ils nous révèlent une véritable aventure, celle des pionniers de la bande dessinée.
    Ce premier tome débute avec la création des Imprimeries Dupuis au début du XXe siècle et s'étend jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, une période riche et mouvementée qui verra le jeune Franquin réinterpréter une nouvelle fois, et pour longtemps, les aventures de Spirou.

  • C'est l'histoire d'un titre ancré dans son époque, de ses héros emblématiques et de leurs auteurs- qui comptent aujourd'hui parmi les plus grands noms du « 9ème art »- que « Paris-Match » a choisi de raconter à l'occasion du 70ème anniversaire de la création du journal Tintin ; journal qui s'était assigné l'inoubliable mission de passionner et de faire rire tous les jeunes de 7 à 77 ans !

  • Au milieu des années 70, deux revues ont particulièrement contribué à renouveler les codes graphiques de la bande dessinée, en publiant des scénarios plus subversifs ou plus en phase avec l'actualité sociale, politique et culturelle. Il s'agit de Métal Hurlant - 1975-1987 et (A SUIVRE) - 1978-1997.
    Présenté par Michel-Édouard Leclerc et Jean Baptiste Barbier, sous la forme d'entretiens, cet ouvrage donne la parole aux principaux acteurs de cette aventure éditoriale dans laquelle se sont pleinement révélés Moebius, Tardi, Comès, Muñoz, Druillet, Bilal, Pratt, Schuiten...
    Jean-Pierre Dionnet, co-fondateur de Métal Hurlant, Benoît Peeters, Étienne Robial, Philippe Manoeuvre et les artistes eux-mêmes nous racontent les histoires croisées de ces revues emblématiques.

empty