Rachid Guerraoui

  • Les algorithmes existent depuis que l'humain essaie de calculer. Au Moyen Âge, leur exécution est déléguée à des machines. En 1936, Alan Turing propose une machine universelle, exécutant tous les algorithmes possibles et imaginables, et donne ainsi naissance à l'ordinateur et à l'informatique. L'invention des réseaux, à partir des années 1960, a permis d'aller encore plus loin avec l'informatique répartie, connectant des ordinateurs dans de grands réseaux comme Internet et des processeurs dans de petits réseaux à l'intérieur de chacun des ordinateurs. L'objectif était de créer une super-machine, indestructible et ultra-rapide. Mais la recherche de ces «  super-pouvoirs  » a entraîné la perte de l'universalité. L'algorithmique répartie étudie les conditions permettant de retrouver l'universalité de Turing, ou des formes d'universalités restreintes réalisables.

    Rachid Guerraoui est professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, où il dirige le Laboratoire de calcul distribué. Il est professeur invité sur la chaire annuelle Informatique et sciences numériques du Collège de France pour l'année académique 2018-2019.

  • La notion de transaction joue un rôle fondamental, aussi bien dans les applications informatiques traditionnelles de télécommunication, de contrôle de processus industriel, de finance, ou encore de gestion d'agences de voyages, que dans les nouvelles applications, telles que le commerce électronique sur le World Wide Web. Ces applications sont basées sur des systèmes d'informations complexes dans lesquels plusieurs programmes (ou utilisateurs) se partagent des informations à travers des réseaux. Dans ce contexte, la notion de transaction répond au besoin fondamental de simplifier le problème du maintien de la cohérence des informations en cas d'accès concurrents ou de défaillances.

  • Les humains seront-ils un jour dominés par des algorithmes ?
    Installez-vous confortablement dans un transat, et laissez-vous guider sur le chemin menant des premières idées du génie anglais Alan Turing aux capacités affolantes des ordinateurs quantiques et aux promesses de l'intelligence artificiel. Les progrès sont immenses mais les obstacles encore nombreux.
    Au moment de quitter votre transat, vous ne regarderez plus votre ordinateur de la même manière...

empty